Le 19 avril s’est tenu la deuxième édition d’Un jour un métier, organisée par la mairie de Vannes.

Pour cette journée, 18 élèves de différents établissements (Sacré-Coeur, Saint-Exupéry, Notre-Dame-Le-Ménimur, Diwan et Jules Simon) ont été accueillis au Tribunal de grande instance de Vannes, afin de découvrir le monde de la Justice.

La journée a commencé par des témoignages de professionnels du droit, que l’après-midi est venue illustrée, puisque les élèves ont assisté à une audience correctionnelle.

Retour sur cette journée chargée !


 Rencontre avec Maître PARIS, avocat au barreau de Vannes

La journée a débuté avec Maître PARIS qui a présenté fonctionnement de la Justice ainsi que le métier d’avocat.

Après 34 ans de carrière Maître PARIS a constaté l’évolution de sa profession, comme l’illustre l’augmentation du nombre d’avocats au barreau de Vannes passé de 33 à ses débuts à 125 de nos jours.


Rencontre avec Magali PAUTHIER, Vice-Procureure

Magali PAUTHIER, procureure de la République, a présenté sa fonction dont le principal attrait est le travail en synergie avec de nombreux corps de métiers, aussi bien au sein du Tribunal qu’à l’extérieur tels que les services de police. Elle a néanmoins souligné que cette profession est très prenante, pour cette raison elle estime que la plus grande qualité d’un procureur est d’aimer ses concitoyens.


Rencontre avec Patrick CASSAN-FERRIER, Vice-Président du Tribunal de grande instance de Vannes et Président du Tribunal correctionnel

Patrick CASSAN-FERRIER, a commencé par exposer les caractéristiques de son métier et a également tenu à partager son parcours professionnel. Si être juge est un métier passionnant, il n’en demeure pas moins que c’est une lourde tâche notamment au regard des responsabilités qui pèsent sur lui et peuvent soulever des questionnements.


Rencontre avec Véronique MARMORAT, Présidente du Tribunal de grande instance de Vannes

Madame MARMORAT a fait connaître son parcours, tant personnel que professionnel. Ainsi, les jeunes élèves ont appris que c’est à la suite de la lecture de “Chiens perdus sans collier” de Gilbert CESBRON, à 14 ans, qu’elle décida de devenir juge pour enfants.

Ensuite, Madame MARMORAT a fait partager aux élèves plusieurs cas rencontrés au cours de sa carrière, afin de leur démontrer que la justice n’a pas pour seule fonction de réprimander, mais également de protéger.


Rencontre avec Anne-Sophie VIGNON-LAHAYE, Directrice des Services de Greffe Judiciaire

Pour cette dernière rencontre avant l’audience correctionnelle, Anne-Sophie VIGNON-LAHAYE a présenté le métier de greffier.

Elle a mis en avance le parcours, mais également les qualités nécessaires pour l’exercer : il faut être rigoureux, méthodique, et savoir gérer son stress.

Pour terminer, Anne-Sophie VIGNON-LAHAYE a répondu aux nombreuses questions des élèves, notamment sur le déroulement d’une audience correctionnelle, et le rôle du greffier.

Pour terminer les élèves ont assisté à une audience correctionnelle au cours de laquelle  plusieurs affaires se sont succédées et où ils ont pu retrouver les métiers présentés.

Cliquer ici pour ajouter votre propre texte