La première édition du Festival du Film Judiciaire organisée par le Conseil Départemental de l’Accès au Droit du Morbihan (CDAD 56) s’est déroulée mardi 24 Avril au Palais des Arts de Vannes. Cet évènement, sur le thème de La lutte contre les discriminations, a été un véritable succès en réunissant près de 430 élèves, en provenance de tout le département et de toutes les filières, de la 4ème à la Terminale.

Véronique Marmorat, Présidente du Tribunal de grande instance de Vannes, a ouvert cette journée en rappelant que la Justice n’est pas seulement répressive mais qu’elle a également une place prépondérante dans la prévention et la défense des droits de chaque individu, ce que démontre ce Festival.

David Robo, Maire de Vannes, était également présent et se félicitait de la tenue d’un tel événement à Vannes : “Cannes a son Festival du Film, maintenant Vannes a son Festival du Film Judiciaire”.

Les apprentis du CFA ont participé à la préparation et à la tenue de cet évènement. En premier lieu en choisissant les films diffusés lors du festival. Puis, en assurant la présentation des films et en partageant leurs impressions et témoignages sur ces courts-métrages.

Les 6 courts-métrages sélectionnés traitaient de nombreux sujets : l’homophobie, la haine anti-LGBT, le handicap, la discrimination positive, la laïcité, le sexisme ou encore le le harcèlement de rue.

————————————————–

Pour les décrypter, différents intervenants, de multiples horizons étaient présents : Maître Pradines et Maître Paris, avocats au barreau de Vannes et membres de l’association InitiaDroit, Orlane Duval et Emilie Cabon, respectivement juristes au sein du CIDFF et à la Maison du Droit de Vannes, Laurence Bataille, chef de projet au sein de l’APF France Handicap, ainsi que Marion Ribeyrolles, animatrice au sein de l’association Les Passeurs d’images et de sons, et enfin Philippe Lucas, réalisateur au sein de l’association Les Artisans Filmeurs.

Cette journée, placée sous le signe de l’interaction, a laissé une grande place aux échanges et aux discussions en permettant aux élèves présents de poser des questions aux intervenants, de partager des expériences personnelles ou encore de faire part de leurs remarques sur les films.


L’objectif de ce Festival était simple : éveiller les consciences et l’esprit critique des plus jeunes dans la bonne humeur et la bienveillance.

Cet évènement était soutenu par : le Ministère de la Justice, la DILCRAH, la Mairie de Vannes et le Conseil Départemental du Morbihan.