fille-avec-pcLe CDAD 56  a organisé le 2 février 2016 une  conférence-débats suivie d’ateliers destinée à un public professionnel (Education nationale, Enseignement catholique, CAF, Avocats, Police, Gendarmerie, Associations, CPAM, Université, Elus locaux..) sur le thème du numérique.
Il s’agissait de présenter, outre les dangers de l’outil numérique, les potentialités de ce dernier, et le nécessaire intérêt que chacun devrait avoir pour l’outil dans une société qui se digitalise de plus en plus.
La conférence débat s’est déroulée en plusieurs temps au palais des Arts et des Congrès de Vannes.

ALLOCUTIONS INTRODUCTIVES

La conférence-débat a débuté par une allocution introductive de Véronique MARMORAT, Présidente du CDAD 56 et du Tribunal de grande instance de Vannes. Étaient évoquées notamment les raisons de l’événement: accompagner le changement sociétal lié au numérique à l’instar de ce que fut l’imprimerie à la Renaissance. Madame MARMORAT a également souligné que cette journée était l’ouverture d’un travail sur le long terme avec l’ensemble des partenaires. L’objectif étant d’apporter une information de proximité aux demandeurs et les ré-orienter vers une structure locale par le biais du site internet en cours de construction.

L’objectif principale était d’informer adultes et plus jeunes des risques liés à un mauvais usage des outils numériques, principalement des réseaux sociaux. Il s’agissait également de sensibiliser le public aux bons usages et réflexes à avoir. Il ne s’agissait pas, en revanche, de diaboliser l’outil mais d’en comprendre les enjeux sociétaux.

Par ailleurs, l’organisation de cette journée avait aussi pour objectif de créer une dynamique et des échanges inter-institutionnels afin de favoriser des partenariats variés et futurs.

CONFERENCE:

Gilles DRONIOU, sociologue, est intervenu lors de la première phase de la journée à l’occasion d’une conférence sur les « usages, risques, prévention et enjeux éducatifs ».
Dans un objectif d’accompagnement des parents, Gilles DRONIOU a fait la lumière sur les dangers et souligné les potentialités d’Internet. L’intervention souligne également le choc culturel inter-générationnel. Le monde numérique s’axe autour de trois points: le rapport à soi, le rapport aux autres et le rapport espace-temps. En termes d’enjeux éducatifs, quatre sont fondamentaux: l’accompagnement, la présence, le dialogue et les rites de passage.
TABLE RONDE ET DEBAT:

Diverses questions ont été posées aux intervenants (serious gamer, pratiques garçon/fille…).

Franck PERRIGAUT, psychothérapeute a souligné les pratiques garçons/filles sur Internet et les réseaux sociaux. Il a souligné également les enjeux éducatifs principaux et l’absence de formation des plus jeunes aux dangers potentiels.

Anne LE DIRACH, Maire adjointe en charge du développement numérique de la ville a évoqué la digitalisation de l’école et marqué l’importance de la protection des données. La ville de Vannes à travers Mediacap s’investit dans le cadre de ces interventions en milieu scolaire. Anne LE DIRACH constate également le besoin d’accompagnement des usagers.

Didier DANET, responsable du Pôle action global et forces terrestres aux Ecoles de Saint Cyr Coëtquidan a informé le public de l’intégration des nouvelles technologies dans les forces armées et les dérives constatées (selfies sur les théâtres d’opérations extérieurs) malgré la formation responsabilisante qui leur est dispensée. Il a été question aussi de la dématérialisation accrue qui laissera davantage de traces numériques et fera l’objet de récupération par certaines grandes entreprises américaines.

Laetitia LE METAYER, avocate, a présenté le concept d’hygiène numérique et la nécessaire conformité de la loi française avec les directives européennes.

A l’occasion de la pause déjeuner, un buffet froid a été offert aux intervenants et invités.

ATELIERS:

L’après-midi a été consacrée à des ateliers sur les thèmes suivants:
– cyber-sexisme et cyber-harcèlement (CIDFF)
– l’usage excessif des écrans: prévenir, repérer, accompagner (Douar Nevez)
– réseaux sociaux et extimité (Franck PERRIGAUT)
– les enfants et les nouvelles technologies ( E-enfance)

160 personnes s’y sont retrouvées et ont échangé sur leurs pratiques professionnelles. Une dizaine de professionnels et associations ont tenu des stands et proposaient, en outre, des outils et structures référentes pour approfondir certaines thématiques.